Les unités de mesure de type turbidité
Unités simples

    Description (source Wikipedia) :

    La turbidité désigne la teneur d'un fluide en matières qui le troublent. Dans les cours d'eau elle est généralement causée par des matières en suspension et des particules colloïdales qui absorbent, diffusent et/ou réfléchissent la lumière. Dans les eaux eutrophes, il peut aussi s'agir de bactéries et de micro-algues. Dans le domaine de l’eau, il est normalisé (NF EN ISO 7027) deux unités de mesure de la turbidité utilisant la formazine comme étalon : FNU (Formazine Nephelometric Unit), ou NFU utilisé dans le Décret n°2001-1220 du 20 décembre 2001 relatif aux eaux destinées à la consommation humaine, à l'exclusion des eaux minérales naturelles. Cette unité mesure la turbidité sous un angle de 90 ° à une longueur d’onde de 860 nm ; FAU (Formazine Attenuation Unit) mesure la lumière transmise (180 °). L’unité de turbidité prescrite par l’Environmental Protection Agency (EPA – USA) est le NTU (Nephelometric Turbidity Unit). La mesure s’effectue sur la lumière diffusée à 90 °, mais à une longueur d’onde différente de 860 nm. Correspondance entre les unités : 1 NFU = 1 FAU. Pour des turbidités inférieures à 10 à 20 NFU : 1 NFU = 1 NTU. Au-delà 1 NFU = 0,6 NTU. En première approximation on peut corréler la turbidité à la concentration en matières en suspension (MES) : Turbidités inférieures à 10 – 20 NFU : MES = 2 mg/L* Turbidités supérieures à 20 NFU : MES = 3,3 mg/L.