Les unités de mesure de type longueur
Unités simples

    Description (source Wikipedia) :

    La distance entre deux points se mesure avec une règle droite (une toise) qui peut être graduée. La mesure de la longueur est exprimée en fractions de mètre (décimètre, centimètre, millimètre, micromètre) ; ou en multiples de mètres (décamètre, hectomètre, kilomètre). Pour mesurer un objet, on fait correspondre les deux extrémités de l'objet avec des points de la règle. Bien sûr il faut que l'objet et la règle soient rigides, indéformables. En deçà du micromètre (nanomètre, picomètre, femtomètre), on ne peut plus utiliser la lumière visible pour mesurer un objet (problème de diffraction, la longueur d'onde de la lumière visible étant de l'ordre de 500 nm). Il faut alors utiliser d'autres rayonnements. Pour les très courtes longueurs, on utilise parfois des structures naturelles comme étalons pour remplacer les fractions de mètres : atomes, noyaux, particules élémentaires qui ont des longueurs invariables. La mesure des distances en astronomie se fait par la mesure du temps que met la lumière ou plus généralement les ondes électromagnétiques pour parcourir la ligne droite qui sépare deux objets. L'unité astronomique, égale à la distance de la Terre au Soleil est d'environ 8 minutes-lumière, soit, compte tenu de la vitesse de la lumière, environ 150 millions de km. La mesure des longueurs fait fréquemment intervenir la trigonométrie, avec la technique de triangulation.